Frank StellaNé en 1936 à Malden dans le Massachusetts aux États-Unis, Frank Stella est installé à New York. Artiste peintre considéré comme le précurseur du minimalisme, il est l’un de principaux représentants de l’Op Art et du shaped canvas. Après avoir suivi des études d’art à la Phillips Academy d’Andover dans le Massachusetts puis d’histoire à l’Université de Princeton, il est influencé par l’expressionnisme abstrait de Pollock et de Kline. Ce n’est que par la suite qu’il reniera l’utilisation expressive de la peinture et rejettera le lyrisme de ce courant. Il travaille sur les oppositions entre formes et couleurs et est l’inventeur des “toiles découpées ». Cela le mènera à briser les frontières de la géométrie classique et ses peintures évolueront vers la formation de véritables sculptures à partir des années 80.

Sa première exposition personnelle a lieu en 1960. Il y présentera ses “Black paintings », déjà exposées auparavant au Musée d’Art Moderne de la ville de New York au cours de l’exposition “Sixteen Americans ». Ce travail est l’aboutissement de ses réflexions autour de la peinture objet et marque sa rupture avec l’expressionnisme abstrait. Ses compositions se définissent par le représentations de bandes noires régulières séparées par de fins traits de couleur blanche : là encore l’artiste étudie l’opposition entre formes et (non) couleurs et utilise la peinture comme une fin et pas comme un moyen d’expression ou de représentation. En effet, comme l’exprime Carl Andre, peintre et sculpteur minimaliste, « Pour Frank Stella, il s’est avéré nécessaire de peindre des bandes. Il n’y a rien d’autre dans sa peinture. Frank Stella ne s’intéresse pas à l’expression ou à la sensibilité. Il s’intéresse aux nécessités de la peinture… Ses bandes sont les chemins qu’emprunte le pinceau sur la toile. Ces chemins ne conduisent qu’à la peinture. »
Cette exposition marque le point de départ du mouvement du minimalisme.

Il développe le concept des “toiles découpées », le contour se confond avec les formes géométriques représentées. Il joue sur les couleurs. Blanches, noires, multicolores, l’artiste utilise différents supports, aussi bien de l’aluminium que du cuivre, voire même de l’acier. Ses compositions sont généralement des séries. A partir du milieu des années 70, il prend un tournant dans sa démarche artistique puisqu’il débute à travailler en relief, et est influencé par le mouvement baroque.

Depuis les années 80, Stella s’intéresse à la sculpture et en crée de manière quasi-exclusive.

De nombreuses expositions lui ont été consacrées, c’est l’un des rares artistes à avoir pu assister de son vivant à sa propre rétrospective. En effet, en 1970 puis une dizaine d’années plus tard, des expositions lui ont été consacrées au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris. Sa sculpture “Le prince de Hambourg » est installée à la National Gallery of Art de Washington en 2001.

  • Egyplosif Relief, Frank STELLA, 1996Egyplosif Relief, Frank STELLA, 1996 Vue rapide
  • Fattipuff from Imaginary Places II, Frank STELLA, 1996Fattipuff from Imaginary Places II, Frank STELLA, 1996 Vue rapide
    • Fattipuff from Imaginary Places II, Frank STELLA, 1996Fattipuff from Imaginary Places II, Frank STELLA, 1996 Vue rapide
    • Fattipuff from Imaginary Places II, Frank STELLA, 1996

    • Lithographie, sérigraphie et aquatinte sur papier TGL fait main, éditée en 1996 par Tyler Graphics LTD à 35 exemplaires signés et numérotés par l'artiste. Les œuvres de la série Imaginary Places (1994-1999), représentent des lieux fictifs tirés du livre The Dictionary of Imaginary Places d'Alberto Manguel et Gianni Guadalupi. Voir d’autres œuvres de Frank STELLA   Un coup de cœur ?…
    • Lire la suite
  • Jundapur, Frank STELLA, 1996Jundapur, Frank STELLA, 1996 Vue rapide
    • Jundapur, Frank STELLA, 1996Jundapur, Frank STELLA, 1996 Vue rapide
    • Jundapur, Frank STELLA, 1996

    • Lithographie, sérigraphie et aquatinte sur papier TGL fait main, éditée en 1996 par Tyler Graphics LTD à 35 exemplaires signés et numérotés par l'artiste. Quelques rayures et traces sur le cadre. Les œuvres de la série Imaginary Places (1994-1999), représentent des lieux fictifs tirés du livre The Dictionary of Imaginary Places d'Alberto Manguel et Gianni Guadalupi. Voir d’autres œuvres de Frank…
    • Lire la suite
  • Lake City, Frank STELLA, 1970Lake City, Frank STELLA, 1970 Vue rapide
    • Lake City, Frank STELLA, 1970Lake City, Frank STELLA, 1970 Vue rapide
    • Lake City, Frank STELLA, 1970

    • Lithographie sur papier, issue de la série "Copper Series" éditée par Gemini G.E.L à 75 exemplaires signés et numérotés. La "Copper Series" se compose de 7  toiles, dont seront tirés un portfolio de 7 lithographies signées et numérotés. Voir d’autres œuvres de Frank STELLA   Un coup de cœur ? Contactez-nous ! contact@pleasurewine.com
    • Lire la suite