Omar Ba Né au Sénégal en 1977, Omar Ba vit et travaille entre Dakar et Genève. Ses peintures – réalisées à l’aide de techniques et de matériaux variés – représentent des motifs politiques et sociaux aux multiples interprétations. Son vocabulaire plastique réactive des interrogations historiques et atemporelles tout en élaborant un propos artistique d’une absolue contemporanéité. L’iconographie d’Omar Ba mobilise des métaphores personnelles, des références ancestrales et des figures hybrides. Son travail refuse une narration didactique et cherche, par son caractère énigmatique et son intensité poétique, à exprimer son inconscient et son appréhension symbolique du réel.

Omar Ba été formé aux Beaux Arts de Dakar puis de Genève. Ces dernières années, il a participé à de nombreuses expositions collectives internationales, dont les plus récentes sont la Summer Exhibition 2014 à la Royal Academy of Arts (Londres) et la Biennale de Dakar en 2014. Ses œuvres sont entrées dans plusieurs collections publiques dont celles du Centre National des National des Arts Plastiques (CNAP) en France, de la Collection Nationale Suisse (Bâle) et du Louvre d’Abu Dhabi.

Le foisonnement est à l’honneur avec cet artiste. Il emploie des techniques et des matières très variées (peinture à huile, encre de Chine, gouache et crayon). Il détache souvent d’un fond noir des figurations politiques et sociales à interprétations multiples.

Ses sources d’inspiration sont la culture africaine, les problématiques liées au pouvoir et à l’autorité. Jeune, il se nourrit des écrits de l’historien et panafricaniste sénégalais Cheikh Anta Diop. Son support favori est le carton ondulé. Il préfère peindre sur un carton que sur une toile car c’est un support solide, qui peut être fixé au mur et au sol. Il a l’impression d’avoir la maîtrise totale de ce support. Il peut marcher sur le carton, le rouler, le transporter facilement, sans abîmer son travail. Ses œuvres font appel à une iconographie riche et à un bestiaire pluriel et hybride. Plusieurs œuvres présentent un effacement des frontières entre l’humain, l’animal et le végétal. Ses peintures montrent des portraits officiels, un bestiaire imaginaire inoffensif et inquiétant, des êtres hybrides mi-homme, mi-bête.

Son vocabulaire symbolique s’exprime en utilisant de larges aplats de couleur, souvent sur un fond noir avec des courbes ondulantes. De nombreuses scènes sont dessinées au trait en pointillé.

Chaque œuvre regorge d’un maximum de détails, elle semble présenter plusieurs œuvres en une seule Il s’intéresse à la dualité du monde, aux rapports entre le Nord et le Sud, notamment entre l’Europe et l’Afrique. Passionné par l’actualité internationale, il revisite en permanence l’histoire, pour mieux comprendre ce qui se passe autour de lui. Il s’intéresse à la place de l’humain, de l’animal; aux liens entre progrès et nature et entre tradition et modernité.

Pour Omar Ba, l’art peut changer les choses : « Je sais que je suis inclus dans un système économique, que je suis un artiste dans une galerie commerciale. Toutefois, j’ai la liberté de dire ce que je pense, et je pose des interrogations sur ces phénomènes, haut et fort. Seul, je ne changerai rien, mais collectivement, les artistes le peuvent. »

  • Dessin, Omar BA, 2011-2012Dessin, Omar BA, 2011-2012 Vue rapide
    • Dessin, Omar BA, 2011-2012Dessin, Omar BA, 2011-2012 Vue rapide
    • Dessin, Omar BA, 2011-2012

    •  Dessin, technique mixte par Omar Ba Les plantes, les humains et les symboles fusionnent, se mélangent et s'interpénètrent pour former des compositions foisonnantes, pleines de détails et de références à la culture et aux préoccupations de l'artistes. Voir d'autres œuvres d'Omar BA   Un coup de cœur ?  Contactez nous ! contact@pleasurewine.com
    • Lire la suite