Tom WesselmannEn empruntant dans sa peinture certains traits à la communication commerciale, et plus encore, en traitant à satiété de l’objet idéal du consommateur moderne – le corps féminin mis au rang de marchandise désirable en même temps que confronté à l’héritage du nu artistique –, en jouant d’une fascination ironique pour la figure de la poupée gonflable et d’une réelle et inventive habileté quant aux questions de peinture, l’artiste américain Tom Wesselmann a contribué de manière décisive à ancrer l’imaginaire du pop outre-Atlantique dans l’ordre de la pulsion et de l’équivoque entre intime et public, entre affect et indifférence, détourant ainsi une image nette du sujet que forge la société de son temps.

Né en 1931 à Cincinnati dans l’Ohio, il a, à un an près, l’âge de Warhol, d’Oldenburg et de Rosenquist. Comme nombre des artistes pop, il emprunte un itinéraire indirect avant de devenir artiste, étudiant la psychologie avant d’aborder l’art, dans sa ville natale puis, à partir de 1956, à la Cooper Union de New York.

Pendant plusieurs années encore, il va dessiner pour des magazines, parallèlement à son art. S’il s’exerce d’abord dans une veine expressionniste, c’est le geste décisif du collage qui l’amène au travail par lequel on le connaît bientôt. Dès 1959, il assemble des collages d’abord abstraits. Mais c’est le nu féminin qu’il identifie bientôt comme la matière de son œuvre : le premier de ses Great American Nudes (Grands Nus américains) date de 1961, année de sa première exposition personnelle à la Tanager Gallery, à New York.

En 1963, il participe à l’exposition «Pop goes the East» au Contemporary Arts Museum de Houston. Dans les années 1970, il travaille sur des tableaux détachés du mur qui annulent la distinction entre peinture et sculpture. Depuis 1983, il se concentre sur des dessins bariolés basés sur des agrandissements d’esquisses, reportés sur de l’aluminium ou de l’acier.

Son œuvre se divise en 2 séries majeures, de grands nus féminins et des natures mortes (Still Life) réalisées à partir d’objets trouvés et de collages d’images découpées dans des magazines. L’érotisme est constamment présent dans la série de ses « Grands nus américains » (Great American Nude). Son sujet est le cliché publicitaire personnifié par la femme dont les attributs sont fortement soulignés : bouche ouverte sensuellement, dents éclatantes de blancheur, seins en bouton, hanches et cuisses séduisantes, poils pubiens mis en évidence. L’environnement en est quelconque, salon ou chambre où apparaissent cependant aux murs des portraits de personnages historiques américains, tels George Washington ou Abraham Lincoln, ou des tableaux de Cézanne, Matisse, Mondrian, Lichtenstein ou encore Motherwell. L’élément décoratif a toujours été très présent. Ses nus féminins sont à la fois provoquants et dépersonnalisés. La femme n’est qu’un objet sexuel anonyme servant à stimuler les ventes d’objets de consommation de la vie courante. D’autres symboles du statut social comme la voiture sont monumentalisés et transposés dans un univers synthétique étouffant toutes choses naturelles.

Wesselmann est mort en décembre 2004 à New York, des suites d’une opération cardiaque.

  • Bedroom Blonde, Tom WESSELMANN, 1986Bedroom Blonde, Tom WESSELMANN, 1986 Vue rapide
    • Bedroom Blonde, Tom WESSELMANN, 1986Bedroom Blonde, Tom WESSELMANN, 1986 Vue rapide
    • Bedroom Blonde, Tom WESSELMANN, 1986

    • Sculpture murale en porcelaine émaillée et peinte. Editée par la maison Rosenthal à 100 exemplaires numérotés. Grand plasticien, Wesselmann n’a en effet eut de cesse de revisiter les principaux genres que sont le nu, le paysage et la nature morte : il s’est rendu célèbre dès les années soixante pour ses « Great American Nudes » (Grands nus américains) et…
    • Lire la suite
  • Bedroom Face, Tom WESSELMANN, 1974Bedroom Face, Tom WESSELMANN, 1974 Vue rapide
    • Bedroom Face, Tom WESSELMANN, 1974Bedroom Face, Tom WESSELMANN, 1974 Vue rapide
    • Bedroom Face, Tom WESSELMANN, 1974

    • Dessin au crayon. Esquisse préparatoire à une composition type portrait ou nature morte. Grand plasticien, Wesselmann n’a en effet eut de cesse de revisiter les principaux genres que sont le nu, le paysage et la nature morte : il s’est rendu célèbre dès les années soixante pour ses « Great American Nudes » (Grands nus américains) et ses « Still…
    • Lire la suite
  • Drawing for GAN #48, Tom WESSELMANN, 1963-1973Drawing for GAN #48, Tom WESSELMANN, 1963-1973 Vue rapide
    • Drawing for GAN #48, Tom WESSELMANN, 1963-1973Drawing for GAN #48, Tom WESSELMANN, 1963-1973 Vue rapide
    • Drawing for GAN #48, Tom WESSELMANN, 1963-1973

    • Dessin de nu au crayon sur papier. Grand plasticien, Wesselmann n’a en effet eut de cesse de revisiter les principaux genres que sont le nu, le paysage et la nature morte : il s’est rendu célèbre dès les années soixante pour ses « Great American Nudes » (Grands nus américains) et ses « Still Lifes » (Natures mortes), qui puisent…
    • Lire la suite
  • Study for bedroom, Tom WESSELMANN, 1971Study for bedroom, Tom WESSELMANN, 1971 Vue rapide
    • Study for bedroom, Tom WESSELMANN, 1971Study for bedroom, Tom WESSELMANN, 1971 Vue rapide
    • Study for bedroom, Tom WESSELMANN, 1971

    • Huile sur toile, composition en médaillon ovale dont le point central est un pied nu, probablement féminin. A la fois nature morte et étude de nu. Grand plasticien, Wesselmann n’a en effet eut de cesse de revisiter les principaux genres que sont le nu, le paysage et la nature morte : il s’est rendu célèbre dès les années soixante pour…
    • Lire la suite